vendredi 20 juillet 2018

Déménagement

Le peigne?

Eh bien, il me suffit d’enjamber le carton de vaisselle pour prendre appui sur le premier carton de chaussures à côté duquel il y a un sac avec des oreillers. Je rebondis sur le sac sans me tordre la cheville pour atterrir sur la petite valise verte. Je reprends mon souffle.

J’enjambe la pile de valises devant moi puis j’agrippe le lampadaire pour éviter de marcher sur les cartons de verres. Faut que je fasse attention à la pupille de mes yeux, le scanner qui est posé à côté.
À ce stade, trois cartons fermés et non étiquetés me font face.

Vraiment envie de tout ouvrir?
Et si je renversais les shampoings calés avec soin? Que j’écrasais les tomates posées avec délicatesse ? Que je défaisais le montage assiettes-sopalin fait avec précaution?

Je bascule sur une jambe pour prendre appui sur la table et me regarder dans le miroir.

Allez, on va dire que les noeuds dans les cheveux mouillés, c’est pile la tendance de l’été. Vive la plage ! Les bleus! Le soleil! Le sport! La joie! La farniente! Les courgettes! Enfin tout ce que vous voulez, mais surtout … vive les cartons pleins!

La pyramide de Gizeh, à côté de mes cartons, c'est de la rigolade

Aucun commentaire:

Publier un commentaire