vendredi 7 août 2015

Les pieds dans l'eau


Paris, c'est génial en août.

Déjà, il y a moins de monde. En général. Parce que, dans mon quartier, je ne vois pas de différence en terme de densité de population. Ils doivent être trop fauchés pour se payer des vacances.

Paris, c'est génial en août parce qu'il y a le soleil, la chaleur et la mer.

Le soleil et la chaleur

Je ne vous rappelle pas vos nuits difficiles à trouver le sommeil ou vos journées à bronzer sur la terrasse du bureau en répétant aux clients que "août est un mois très compliqué, il y a un tas de choses à préparer pour la rentrée".

Mais la mer?
Oui, la mer! De l'eau quoi.

J'ai vu deux personnes en maillot de bain sauter dans le canal de l'Ourcq depuis une passerelle. Ils ont mis un petit temps à se décider. Tout un attroupement s'était formé sur le quai et attendait, d'une, leur saut, de deux, leur remontée à la surface, sans doute pour constater quel herpès ils avaient chopé.

Pour aller à la mer sans bouger, j'ai trouvé une super technique. Une autre. Plus sûre. Je remplis une bassine d'eau froide. Au vu de la température de l’eau, je n’ai aucune envie de me baigner plus que les doigts de pieds. En fermant les yeux, je me croirais en Bretagne. Pour accentuer le côté réel, j'ai même acheté un petit poisson que j'ai laissé en liberté dans son 30cm2 aquatique. Ce qui est bien, c'est qu'il fait ma pédicure en même temps que je trempe mes extrémités. Je referme les yeux. Ce bruit… Ce ne serait pas une rafale de sable qui s’abat sur la couverture de mon livre ? Ah non, c’est mon rideau de douche qui s’est décroché et me tombe dessus.

Dans ma salle de main à moi, il y a la mer
 Le petit poisson, dans l'eau, tourne en rond

Aucun commentaire:

Publier un commentaire