mercredi 5 novembre 2014

Asperges et vieux talons


Quand j’étais petite, je croyais que, plus on était grand, plus on était intelligent.

Alors, j’en ai dévoré, des asperges. J’étais persuadée qu’à force, j’adopterai leur silhouette longiligne et calmais mon impatience de devoir retourner une cinquième fois aux toilettes avant de pouvoir m’endormir en imaginant un avenir au sommet.

Comme outil de mesure, j’avais les chaussures de ma mère. À talons, bien entendu, histoire de grappiller quelques centimètres.

Les années passaient et mon régime alimentaire semblait faire son affaire jusqu’au jour où chausser les talons de ma mère devint impossible. Ce jour-là, je compris avec effroi que j’étais devenue grande. Trop grande.

Depuis, j’ai troqué asperges pour betteraves et talons pour ballerines.

L'art de la mesure ou fais gaffe, t'es bientôt dans le rouge

Aucun commentaire:

Publier un commentaire