lundi 19 août 2013

Ma chronique de San Francisco – 1er jour


J’ai toujours rêvé d’aller à San Francisco. Toujours.

Dans l’avion, je chuchote un au revoir à New York, refoulant la nostalgie pour une excitation nouvelle. C’est un bon début.

Ensuite, je fais la connaissance de mon voisin de transport, I., le plus gros cerveau que j’ai jamais connu, côté intellectuel. Moi qui ne connaissais personne sur la côte Ouest, j’ai au moins un ami maintenant. Et je ne suis pas encore arrivée. Tout va donc pour le mieux.

L’atterrissage est doux, ma valise est délivrée très rapidement, I. me guide, nous prenons le « airtrain » (transfert aéroport - ville). Il fait beau, la Californie me sourit, je regarde le soleil, je regarde la montagne, mais… qu’est-ce que je vois ???!! Un mur de brouillard de la même hauteur que la montagne se perche sur la cime de cette dernière et entame sa folle descente vers la ville… Jamais vu ça…

Oh non !!!! Le brouillard remercie le soleil, la lumière s’éclipse, San Francisco s’éveille.


My San Francisco Chronicle – day 1


I have always dreamt of going to San Francisco. Always.

In the plane, I whisper to New York a "see you soon", bringing down my nostalgia to a new excitation. It is a good start.

Then, I get to know my neighbor, I., the biggest brain I’ve ever known, I mean intellectually. I didn’t know anyone on the West Coast, but now, I have a friend at least. And I m not arrived yet. Everything is for the best so far.

The landing is soft, my luggage gets delivered very quickly, I. guides me, we take the airtrain. The weather is splendid, California is smiling to me, I look at the sun, I look at the mountain and... What the hell is that ???!! A wall of fog, as high as the mountain itself, perches on the top of this latter and begins its crazy plunge to the city... I have never seen such a thing...

Oh no!!! The fog dismisses the sun, the light gets eclipsed, San Francisco wakes up.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire