samedi 14 novembre 2015

Paris, City of Love


Pas beaucoup de mots.

Pas beaucoup de mots qui viennent dans cette gueule de bois ensanglantée.

Juste des pensées en vrac.

Des pensées à ces morts inutiles.
À l’horreur.
À ces déviations de religions stériles et vides de sens.

Des pensées à l’amour, à Paris, au bien-être de vivre ensemble, ensemble en tant qu’êtres humains c’est tout, des pensées à la liberté, à l’égalité, à la fraternité, des pensées à la vie.

Paris, c’est la vie.
Fluctuat nec mergitur.

Pars, c'est la vie - à la vie!
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire